Synopsis: Branwen est une descendante Dragon, L’un des êtres les plus nobles et rares sur le continent,
aussi connu comme les Warriors de Saint-Dragon. Pour servir les dragons dans les temps anciens,
elle sert de médiateur entre les dragons et les humains, et est bien connue parmi son peuple.
Capturé par le maître Dogura, elle est devenue une esclave gladiateur forcée de se battre contre d’autres esclaves
et des monstres dans l’arène de la sorcière des marais, est forcée de combattre en échange de la la vie de son dragon Ride.


Son visage n’a pas été simple à faire, en plus elle n’a pas trop le visage d’un personnage de manga.
Ses yeux sont très petits et en amandes. J’ai eu assez de mal à les peindre, mais je trouve que mon final est plutôt sympathique.
Son expression est sérieuse et un peu malheureuse à cause de ses sourcils retournés.


Ses cheveux sont magnifiques et vraiment bien détaillées, les mèches sont fines et le mouvement est fluide.
Je n’ai eu aucun de mal à les assembler, même les mèches les plus fines n’ont pas cassées au montage.
J’ai préféré lui faire les cheveux en noir car je trouvais que cette couleur lui donnait beaucoup plus de caractère et de piquant,
et j’en avais marre de faire dans le marron.


Sa tenue est plutôt simple mais surtout très légère. Ses formes sont généreuses et elle n’est pas du tout fine,
mais plutôt grassouillette au niveau des haches et des cuisses. Ses seins sont énormes. La tenue était dans l’ensemble bien découpée
sauf pour les cordes, ou j’ai un peu galéré. Sa pose est très sexy car elle nous laisse voir un assez gros derrière en string.
Mais bien sûr, rien de vulgaire ne se dégage de cette figurine.


Comme ma figurine était parfaitement stable sur ses deux pieds, je n’ai mis aucune base bien qu’elle soit fournit.
Déjà pour gagner un peu de place dans mes vitrines, mais aussi parce que j’estimais qu’elle n’en avait pas besoin.


Globalement, j’étais pressée de faire cette figurine, mais je l’ai attaqué pendant mes vacances et du coup,
j’ai mit beaucoup de temps à la faire. Du coup, elle m’a paru interminable à finir.
Je tiens à remercier ma petite fille qui a voulu m’aider à la faire et qui a fait une grosse partie de la peinture sur la demoiselle.
Finalement, je suis plutôt contente de mon résultat bien que je trouve qu’elle est quelques défauts.
Une fois montée, cette demoiselle mesure 15 cm, elle n’est pas très grande mais reste imposante par ses formes généreuses.