Synopsis: Miku Hatsune a été commercialisée le 31 août 2007, par la société Crypton Futur Média pour Vocaloid 2. Elle a 16 ans, pèse 42 kg et mesure 1 m 58. Son objet totem est le negi (un poireau) et sa couleur est le turquoise (ou vert selon les Kagamine). Son costume est inspiré du synthétiseur DX-100 de Yamaha (le synthétiseur étant reproduit sur ses deux manches). Miku signifie « futur », hatsu « premier », et ne « son », son nom signifie donc « premier son du futur ».


J’avais déjà eu l’occasion de faire ce genre de petite Miku, c’était d’ailleurs une de mes premières GK. Et je n’ai pas été déçue de faire celle-ci. Dans l’ensemble, c’est une petite demoiselle, elle mesure 17 cm. La demoiselle est présentée debout sur une base en forme de croix. La pose est dynamique et sexy. Les couleurs sont pétillantes et la figurine ne manque vraiment pas de charme.


Sa coiffure est fidèle aux diverses Miku que l’on peut croiser. Elle porte deux petites couettes tenues par des nœuds et toujours son micro casque autour de sa tête.
A l’arrière elle a ses cheveux tressés remontés en haut de son crâne.


Son visage est toujours aussi craquant. Ses yeux sont assez grands, je n’ai pas eu trop de mal à les dessiner. Son visage est doux et coquin, j’aime beaucoup l’expression qui se dégage.C’est pour cela que j’ai aussi craqué.


Sa pose est simple mais pas figée. Elle se tient dans une position assez sexy. Sa tenue est coquine et vraiment jolie. Elle porte une sorte de juste au corps ouvert sur le ventre et en bas du dos, et une petite jupe avec pleins de volants. Sur ses jambes, elle porte des bas tenus par des portes-jartelles. Sa jupe est très courte et du coup, on peut apercevoir sa petite culotte lorsqu’on la regarde de derrière. Dans son dos, elle porte deux petites ailes et une petite queue tout comme la première Miku que j’avais faite.


La base était fournie avec la demoiselle. C’est une sorte de croix ornée de chandeliers. J’ai gardé la base en blanc car je souhaitais faire ressortir les couleurs de ma demoiselle. Pour la faire tenir, j’ai un peu galéré car les pieds ne venaient pas vraiment s’emboiter sur le support de la base. J’ai juste eu de la chance que la demoiselle soit légère et du coup, j’ai pu juste la coller.


Globalement, je suis assez contente du résultat. La figurine est bien finie, je n’ai eu aucune retouche à faire dessus. J’ai eu peur au déballage car la résine était blanche comme du plastique, j’ai eu un doute sur la qualité des finitions et finalement, je me suis régalée. Encore une petite Miku qui vient agrandir ma collection.